Image par Free-photos de Pixabay

Prendre plus de temps pour soi. Redécouvrir les activités comme le jardinage, les promenades ou le sport en plein air. Se contenter des choses simples de la vie. Ces phrases vous parlent sans doute et encore plus, depuis maintenant un an. De nombreuses personnes ont “à cause” de la situation actuelle, redécouvert les choses les plus simples et accessibles ayant le pouvoir de nous rendre heureux. Avec le fait d’être forcé de rester chez soi, nous avons dû parfois innover ou redécouvrir des activités oubliées, afin de ne pas être rattrapé par l’ennui. C’est dans ce contexte que beaucoup de personnes ont recommencé à se recentrer sur elles et sur ce qu’elles aimaient faire. Comme les interactions sociales ont été réduites voire inexistantes et cela, de manière brutale, nous avons eu plus de temps pour nous écouter et pour exercer nos loisirs ou centres d’intérêts. Nombreux sont ceux qui se sont mis à apprendre des langues étrangères, à découvrir un nouvel instrument de musique ou encore qui se sont décidés à se mettre au sport.

Mais ce qui a réellement changé lors du premier confinement, c’est quand les français ont réappris à s’occuper de leurs jardins ou à profiter d’une simple promenade en plein air. Beaucoup de personnes ont pris du temps pour jardiner, prendre soin de leur extérieur. Ces changements d’habitudes se sont traduits par une hausse de fréquentation qui a doublé, dans les magasins de jardinages. En effet, les magasins proposant ce genre de produits n’ont pas fermé pendant le premier confinement et beaucoup d’individus se sont tournés vers ces derniers pour pouvoir s’occuper. D’après l’enquête “Promesse de fleurs”, sur la totalité des personnes possédant un espace vert, 66% des interrogés ont affirmé qu’ils avaient passé plus de temps à s’occuper de leur jardin. Et parmi ce pourcentage, près de 85%[1] des personnes interrogées ont mis le jardin au cœur de leurs activités pendant le confinement.

Ces petites choses du quotidien ont aussi permis à un grand nombre d’individus de se reconnecter à la nature et de comprendre l’importance, qu’elle a dans nos vies. Nous avons longtemps oublié qu’il était nécessaire de prendre soin de notre environnement, qu’il soit proche de nous ou non. Cette nécessité était alors placée loin sur la liste de nos priorités. Nous ne prenions plus le temps de faire des choses comme, admirer un paysage naturel ou créer son potager. Alors même si cette période a été très compliquée pour grand nombre d’entre nous, elle nous a donné la possibilité de nous intéresser, à nouveau, à notre environnement mais aussi et principalement d’en prendre soin. Nous avons prêté attention au chant des oiseaux, aux fleurs ou encore aux animaux qui nous entouraient.

Même si le confinement et la crise sanitaire ont causé de nombreux dégâts en tout genre, que ces derniers soient psychologiques ou physiques, les choses simples du quotidien comme le jardinage a permis, à de nombreuses personnes de prendre soin d’elles et de garder le moral tout en leur permettant de se reconnecter à la nature et d’oublier la crise sanitaire pendant quelques instants.

[1] Chiffre venant de l’article « Les Français retrouvent les joies du jardinage pendant le confinement | Bio à la une (bioalaune.com) ».

 

Elodie FROUMENTIN